Le Progrès, 6 mai 1916

Ainsi que nous l’avons dit, Château d’ Oex a été désigné pour recevoir des Anglais. Sitôt la nouvelle reçue, les membres de la colonie étrangère ont fait des préparatifs pour bien les recevoir.

La gare de Château d’Oex est déjà en partie décorée. A en juger par les nouvelles qui nous parviennent, ces préparatifs paraissent un peu prématurés et il pourrait s’écouler encore quelques semaines avant l’arrivée de ces hôtes. Ce n’est, en effet, qu’au commencement de mai que l’échange de prisonniers anglais et allemands a été décidé entre les nations intéressées et l’exécution de ces échanges ne peut se faire d’un jour à l’autre, à cause des formalités à remplir.

Il n’y a que peu de jours que la Suisse a été priée télégraphiquement d’envoyer dans le Royaume-Uni le nombre nécessaire de médecins pour examiner les prisonniers allemands. On profitera probablement de la présence en Allemagne des médecins suisses qui examinent les prisonniers français pour faire examiner aussi les Anglais.

Notre population fera bien de s’armer d’un peu de patience et de ne pas croire à toutes les nouvelles qui circulent à ce sujet. Pour l’instant, personne ne sait et ne peut même prévoir le jour de l’arrivée des prisonniers anglais.